L’UNFT porte plainte contre le MAFF et des associations coraniques

| | | | | Agrandir | Réduire

7 Octobre 2013

L’union nationale de la femme tunisienne (UNFT) a porté plainte contre des associations coraniques et le ministère des affaires de la femme et de la famille pour avoir mis la main sur 15 de ses locaux.

La présidente de l’organisation féminine Radhia Jerbi a expliqué à l’Agence TAP qu’un club de protection de l’enfance à Zaghouan, relevant du ministère des affaires de la femme et de la famille, s’est étendu aux locaux d’un centre de formation appartenant à l’UNFT situé à coté.

A Béjà, Ben Arous, Tunis, Kairouan et la Manouba le même scénario s’est répété quand les agents de l’organisation ont été empêchés d’accéder aux centres de formation de l’UNFT, a t-elle déploré.

L’union a adressé une requête au ministre de l’intérieur qui se penche actuellement sur ce dossier, a indiqué Mme Jerbi.

La ministre des affaires de la femme et de la famille, Sihem Badi a pour sa part expliqué qu’une commission regroupant 10 ministères s’est chargée de l’affaire.

Les résultats des travaux de cette structure qui vient de terminer le recensement et l’évaluation de la situation foncière des locaux squattés, seront bientôt présentés lors d’un conseil ministériel.

Précédent